Hot New Releases in Books.


Inscrivez-vous à nos Infolettres gratuites.

* obligatoire

La table d'explication ci-dessous vous guidera à connaître votre catégorie et prendre les mesures nécessaires
Terminologie  Courante IMC
Corpulence Normale 18.5  à  24.9
Surpoids ( Embonpoint ) 25.0  à  29.9
Obésité  Modérée 30.0  à  34.9
Obésité  Sévère  35.0  à  39.9
Obésité  tres Sevère    ( Massive ) 40.0  à  Plus

safe weight loss Calculatrice de l'Indice de Masse Corporelle - cliquez ici! easy weight loss



Souvent faim ! Comment se couper l'appétit ?





Il y en a qui sont vite rassasiés. Il y en a d’autres qui ne le sont pas souvent et ont tout le temps faim.
Ce qui n’est pas vraiment confortable et incite à manger trop, avec le risque de prise de poids que cela comporte.

Comment faire pour réduire un appétit dévorant ?

aliment coupe-faim

D’où vient l’appétit ?

C’est un phénomène à la fois normal et complexe.

  • Normal car il traduit votre envie de manger afin de satisfaire vos besoins énergétiques.
  • Complexe parce qu’il est gouverné par le centre de satiété qui se trouve dans le cerveau.
  •  
  • Celui-ci reçoit les informations sur la composition des aliments que vous avalez, les enregistre et, lorsque vous approchez de votre dose physiologique puis que vous l’avez, il vous envoie des signaux qui diminuent puis suppriment votre appétit.

Deux hormones interviennent dans ce processus : la leptine qui induit la satiété et la ghréline qui a l’effet contraire.

Mais la sécrétion de ces hormones peut être perturbée chez certains et, bien évidemment, ça bouleverse en même temps l’appétit qui peut être moindre chez les uns et très augmenté chez les autres, ce qui les fait grossir.


Comprimés et gélules coupe-faim

Ce sont des compléments alimentaires officiellement appelés « modérateurs d’appétit ».

Ils sont en principe encadrés légalement par la Commission Européenne (directive européenne n°2002/46/CE) et ne doivent pas contenir de substances dangereuses et interdites.

Aucune étude scientifique prouvant leur efficacité n’est obligatoire (à l’inverse des médicaments). Et ils n’ont droit à aucune allégation, genre « coupe la faim » ou « fait maigrir ».

Ils sont légion et composés de toutes sortes de plantes, assorties parfois de sels minéraux (du chrome, souvent, censé réduire l’envie de sucre), de vitamines et aussi de caféine (venant du guarana, du thé vert, du maté) censée aussi couper l’appétit.

Les modérateurs d’appétit vendus dans les magasins français (pharmacies, parapharmacies, boutiques et rayon diététique des grandes surfaces) sont sans danger, à condition de ne pas dépasser les doses prescrites sur l’emballage.

Il n’en est pas de même pour ceux vendus sur Internet par des sites situés à l’étranger et échappant ainsi à la réglementation française et européenne, ni pour les préparations magistrales, celles préparées en pharmacie.

Quels sont les compléments alimentaires qui sont dangereux ?

Ceux qui contiennent :

  • de l’éphédra, plante chinoise agissant sur le système nerveux et interdite en Europe depuis 2002, mais que l’on trouve dans des produits vendus sur Internet.
  • du zeste d’orange amère (citrus aurantium) qui est riche en synéphrine.

Comme l’éphédra, la synéphrine est dangereuse pour le cœur.

  • du garcinia cambodgia, plante indonésienne, et de l’oodia gordonii (vendu sur Internet sous le nom de « cactus coupe-faim ») qui peuvent susciter de graves troubles musculaires, des atteintes hépatiques, cardiaques et neurologiques
Ces trois dernières plantes ont été interdites en juin 2012 par l’ANSM, de même que 26 substances, dont la synéphrine, dans les préparations magistrales et hospitalières. Mais elles ne le sont pas dans les compléments alimentaires.

Cette interdiction devrait vous dissuader de consommer ces produits, même si, surtout sur Internet, leurs vendeurs proclament l’absence de dangers !

Aucune étude scientifique prouvant leur efficacité n’est obligatoire (à l’inverse des médicaments). Et ils n’ont droit à aucune allégation, genre « coupe la faim » ou « fait maigrir ».

Ils sont légion et composés de toutes sortes de plantes, assorties parfois de sels minéraux (du chrome, souvent, censé réduire l’envie de sucre), de vitamines et aussi de caféine (venant du guarana, du thé vert, du maté) censée aussi couper l’appétit.

Les modérateurs d’appétit vendus dans les magasins français (pharmacies, parapharmacies, boutiques et rayon diététique des grandes surfaces) sont sans danger, à condition de ne pas dépasser les doses prescrites sur l’emballage.

Il n’en est pas de même pour ceux vendus sur Internet par des sites situés à l’étranger et échappant ainsi à la réglementation française et européenne, ni pour les préparations magistrales, celles préparées en pharmacie.

Que penser des remplisseurs d’estomac ?

Mucilages, fibres, gommes, pectines, algues : ils sont en poudre ou en gélules et ont le pouvoir d’absorber 50 à 100 fois leur poids en eau.

On en avale avec un grand verre d’eau et, hop ! ça gonfle et ça remplit une partie de l’estomac. Ca coupe momentanément la sensation de faim et on se sent ensuite plus vite rassasié. En plus, ils absorbent une petite partie des sucres et des graisses qui ne sont pas assimilées, c’est toujours ça de gagné !

Mais pas sans inconvénients ni dangers !

Ballonnements et diarrhées sont souvent au rendez-vous de ces modérateurs d’appétit.

De plus, ils captent en même temps les vitamines liposolubles (A, D et E) : comme on a beaucoup tendance à manquer de vitamine D, surtout en hiver, ça n’est pas vraiment recommandé.

Comment réduire naturellement son appétit au début d’un repas ?

En mangeant des légumes, cuits ou crus.

Leur volume fait qu’ils commencent à bien remplir, eux aussi, l’estomac. Ils sont également riches en fibres et, du coup, vous mangerez obligatoirement moins ensuite.

Ca se traduit par :

  • une bonne soupe de légumes, le soir, bien épaisse (c’est mieux qu’un potage où l’eau est largement majoritaire).
  • une salade de laitue ou de mâche (qui vous apportera des Oméga 3 en prime),
  • des carottes ou du chou râpés (avec de la pomme en dés, c’est encore mieux),
  • un pamplemousse.

Et pendant leur saison par :

  • du melon,
  • un artichaut vinaigrette,
  • des petites courgettes râpées et citronnées,
  • une bonne salade de tomates,
  • une ratatouille froide,
  • etc.

C’est quand plus sympa que des granulés remplisseurs d’estomac, tant du point de vue de la gourmandise que de la nutrition : les bienfaits des légumes ne sont plus à démontrer. Et le choix ne manque pas !

Mais vous pouvez aussi ajouter un morceau de pain à ces légumes : si vous le mâchouillez bien, ses glucides vont plus vite se délivrer, s’assimiler et aller dire à votre cerveau « On se calme, la bouffe arrive ! ».

Si vous êtes au restaurant, sans légumes sous la dent, mangez du pain en attendant le service : cela aura le même effet calmant.

Comment couper une fringale ?

Jamais avec un produit sucré qui, en vous faisant secréter de l’insuline pour assimiler ce sucre, aura un effet rebond qui déclenchera une autre fringale.

  • Le plus facile, c’est un verre d’eau.

Mais l’effet ne dure pas longtemps. Un café (sans sucre, ni édulcorant) a une action un peu plus longue, surtout s’il y a du lait dedans.

  • La pomme et l’œuf dur sont les deux coupe-faims vedettes.

La pomme à cause de ses fibres et de la texture de sa chair, l’œuf dur parce qu’il est riche en protéines et reste longtemps dans l’estomac.

Et si vous en avez assez de la pomme, vous pouvez opter pour la banane qui a les mêmes vertus.

  • Quelques fruits secs (amandes, pistaches, noix) sont aussi efficaces mais quand même assez gras, donc riches en calories.

Et s’il sont salés, vous risquez alors de ne plus pouvoir vous arrêter !

A cause de leur richesse en protéines et de leur pauvreté en lipides :

  • une petite tranche de jambon,
  • un blanc de poulet (ou de dinde),
  • un yaourt (ou un petit pot de fromage blanc)

sont aussi de très bons coupe-faims. Ils sont moins faciles d’emploi au bureau, mais fort utiles quand vous rentrez affamé(e) à la maison.

Et n’oubliez pas que manger lentement, en avalant chaque bouchée seulement lorsqu’elle est bien molle, bien imprégnée de salive, est le meilleur moyen, au cours d’un repas, de bien faire fonctionner son seuil de satiété et ainsi de diminuer son appétit.

Recevez Gratuitement, nos Astuces et recettes santé.Tous les trucs et conseils pour  vous aider à maigrir sainement et durablement. Souscrivez-vous  ici.





 
 

© 2018 Maigrir Sans Souci.