BeachBody



Workout Anywhere

Ripcords Resistance Band. Workout Anytime, Anywhere


Burn Fat,Get Fit

Inscrivez-vous à nos Infolettres gratuites.

* obligatoire

La table d'explication ci-dessous vous guidera à connaître votre catégorie et prendre les mesures nécessaires
Terminologie  Courante IMC
Corpulence Normale 18.5  à  24.9
Surpoids ( Embonpoint ) 25.0  à  29.9
Obésité  Modérée 30.0  à  34.9
Obésité  Sévère  35.0  à  39.9
Obésité  tres Sevère    ( Massive ) 40.0  à  Plus

safe weight loss Calculatrice de l'Indice de Masse Corporelle - cliquez ici! easy weight loss
Need  To  Know  The  Number  Of CALORIES  YOU  BURN  ON  Daily Basis?




L’effet yoyo, une histoire qui se répète.



effet yoyo diete

Tous les régimes engendrent le fameux et redouté effet yo-yo, qui nous fait reprendre nos kilos aussi vite nous les a perdus. Quelles  explications données à cet engrenage redoutable ? Comment l’éviter ? Toutes les réponses dans cet article

L’effet yo-yo, qu'est-ce que c'est ?

Explications

regimes lents

C’est un effet connu de ceux et  celles qui ont un jour essayé de faire un régime

Disons que vous décidez de faire un régime afin de perdre 10kg. Afin que votre objectif soit un succès, vous faites une petite recherche  et trouvez un régime qui vous permet de perdre vos 10 kilos le plus rapidement possible. C’est tout à fait normal, nous voulons des résultats rapides et efficaces.

Après votre régime

plus ou moins drastique sur une période raccourci au maximum, les résultats sont présents, vous avez perdu les kilos que vous souhaitiez.

Malheureusement au bout de quelques jours , vous remangez « normalement »et vous reprenez vos kilos perdu et même quelques kilos supplémentaires :votre poids avait baissé pendant le régime, mais remonte drastiquement une fois le régime arreté. Ce phénomène est applé  " l'effet  YoYo .

Mais pourquoi reprend-on le poids qu’on avait perdu, et parfois même plus ?

C’est ce que nous allons  vous expliquer…

Comment COMBATTRE Les Graisses Abdominales? Tous Les Détails Sont Ici

La notion de dépense énergétique

Le simple maintien en état de fonctionnement de notre organisme, en dehors de toute activité physique, nécessite une certaine quantité d’énergie. C’est ce qu’on appelle la dépense énergétique de repos, ou encore le métabolisme de base .

Pour simplifier, cette dépense énergétique dépend de notre sexe, de notre âge, de notre taille et de notre poids. Bien qu’il existe des dispositifs complexes pour la mesurer, on utilise en nutrition des formules mathématiques qui permettent de l’évaluer.

Imaginons à présent qu'une jeune femme décide de perdre du poids. Elle fait un régime et parvient à perdre 5 kg. C’est la première phase du yo-yo : celle où le poids diminue.

Admettons que cette jeune femme a 25 ans, et pèse 60 kg pour 1m65, elle aura une dépense énergétique de repos estimée à environ 1 400 kcal (ou Cal) par jour.
Autrement dit, elle devra consommer quotidiennement 1 400 Calories pour maintenir son corps en état de marche.

Cette dépense énergétique de repos va évidemment être augmentée par nos activités quotidiennes. Pour prendre cela en compte, on multiplie le résultat précédemment obtenu par un coefficient d’activité, permettant d’obtenir la dépense énergétique journalière. Si la jeune femme qui nous sert d’exemple a une activité moyenne, le coefficient sera évalué à 1,62.

besoins energetiques

Au total, sa dépense énergétique journalière sera donc de : 1 400 x 1,6 = environ 2 200 Calories.

Autrement dit, elle devra consommer quotidiennement 2 200 Calories pour maintenir son corps en état de marche et accomplir ses activités quotidiennes.

Ainsi,, si elle consomme plus de Calories (tout en conservant le même niveau d’activité), elle grossira ; et si elle en consomme moins, elle mincira.

Votre organisme à besoin d’une quantité minimum de Calories/jour afin de survenir à ses fonctions principales de survie : respirer et faire fonctionner correctement votre organisme.
Ce besoin dépends de nombreux critères ; poids, sexe, âge, etc… C’est votre métabolisme de base.

Ajouté à cela, il ne faut pas oublier que vos activités physiques de la journée ont également besoin de Calories et d’énergies apportées par votre alimentation.

Exemple : Disons que votre corps dépense 2000 Calories/ jour.
Cela signifie que vous devrez apporter  ces 2000 Calories par le biais de votre alimentation.

effet-yo-yo

Lorsque vous effectuez votre régime drastique et que vous perdez vos kilos, votre fameux métabolisme de base va baisser. Vous n’avez plus besoin de 2000 Calories, mais dorénavant de 1800 Calories (valeur prise à titre d’exemple) pour principalement 2 raisons :
  • Votre régime était drastique durant une période courte : votre corps va penser que vous manquez de nourriture, il va donc abaisser ses besoins
  • À la fin de votre perte de poids rapide, vous avez perdu de la masse musculaire sans doute : votre corps va consommer moins d’énergie (le muscle consommant des Calories) 

Exercices pour de superbes abdos, recettes pour un ventre plat, Comment perdre son ventre sans se priver.


Cependant, lorsque vous commencez à remanger « normalement », vous allez manger à nouveau vos 2000 calories sauf que cette fois-ci vos besoins ne sont plus de 2000. Vous allez donc reprendre aussi vite que vous avez perdu vos kilos voire même reprendre davantage.

C’est la deuxième phase de l’effet yo-yo : celle ou le poids remonte.

N’oubliez pas également qu’après un régime rapide, il y a l’effet psychologique et hormonale de contrôle d’appétit qui vous donne envie de manger, il n’est pas évident de résister à la tentation après plusieurs jours de famines.

Comment éviter l’effet yoyo ? 

perte-de-poids-rapide

Voici 2 solutions que vous avez :

  • Remanger normalement sur plusieurs semaines :
    Si vous perdez vos 10 kilos en une quinzaine de  jours, cela signifie que vous aviez un régime drastique… peut-être autour de 500 calories alors que vos besoins sont peut-être de 2000. Cela fait un déficit et une hypocalorie de 1500 Calories/jour !
    Il faudra alors remanger petit à petit
    sur une durée de 10 jours ou 2 semaines en rajoutant 100 Calories supplémentaires chaque jour. Vous reprendrez certainement un petit peu de poids, mais vous éviterez ce fameux effet-yoyo.
  • La seconde solution qui me semble mieux est de réaliser un meilleur régime. C’est-à-dire un régime sur plusieurs semaines. Je vous conseille de faire par exemple de perdre 10 kilos en 2 mois voire plus.
    Vous aurez ainsi un léger déficit calorique, de meilleurs résultats et vous éviterez l’effet yoyo.Afin de comprendre cela, je vous invite à consulter l’article sur la différence entre maigrir et perdre du gras en page d'accueil.

Mangez et perdez  du poids sainement et durablement sans aucun effet Yoyo. Essayez  ici.

Au final, il y a de quoi être énervé lorsque tous les efforts durement consentis se retrouvent réduits à néant, quelques semaines à peine après avoir fait un régime draconien. Mais après tout, si l’on ne faisait que retrouver son poids habituel, ce ne serait peut-être pas si grave…

Hélas, comme si ça ne suffisait pas, il n’est pas rare de voir apparaître quelques kilos supplémentaires, qui s’incrustent sans avoir été invités.

En Résumé :

L’effet yo-yo, c’est tout simplement l’alternance entre kilos perdus pendant un régime, et kilos repris à l’arrêt du régime. Il résulte de trois composantes principales :

1. Une composante calorique: si on remange le même nombre de calories qu’avant, on retrouve le poids d’avant.

2. Une composante hormonale: lorsqu’on se prive, nos hormones augmentent notre appétit.

3. Une composante psychologique: à force de vouloir résister à la tentation, on finit par y céder.

Mais à la différence du yo-yo des enfants qui finit par s’arrêter faute d’énergie cinétique, le yo-yo des régimes gagne au contraire un peu plus d’élan à chaque rebond, favorisant l’installation d’un surpoids de plus en plus difficile à contrôler.

En général, notre corps fonctionne naturellement autour d’un « set point » (point d’équilibre), qui est propre à chacun et assure notre stabilité pondérale. Et si l’on vit depuis des années avec un poids stable, en mangeant à sa faim, il est légitime de se demander pourquoi on souhaite bouleverser cet équilibre.

Est-ce pour plaire au conjoint ou petit ami qui ne nous trouve pas assez bien ? Est-ce parce qu’une bonne copine laisse entendre qu’on a un peu « pris » dernièrement ? Est-ce parce qu’on voudrait ressembler à la fille de 16 ans qui fait la couverture de notre magazine favori ou au toy-boy d’une actrice en vogue ?

L’idée sous-entendue par ces questions, c’est que si l’on souhaite devenir plus mince, il faut avant tout le faire
 pour soi. Ce qui nous amène au point suivant…

La motivation !

Après tout, si l’objectif est juste de perdre quelques kilos pour l’été (quitte à les reprendre pour l’hiver), et que le yo-yo est maîtrisé sans accumulation de poids, pourquoi pas… Il suffira de suivre un régime un peu drastique quelques semaines avant les vacances (en faisant toutefois attention aux carences). L’effort sera de courte durée et donc relativement facile


effet yo-yo

En revanche, si on vise un objectif de minceur à plus long terme, il faut avoir conscience que l’on va chercher à modifier le fameux « set point » évoqué quelques lignes plus haut. Il s’agit donc d’un effort de longue durée, qui va demander beaucoup de motivation.

Dans ce cas-là, il faut être prêt à prendre son temps, et faire attention à ne pas choisir n’importe quel régime !
Dans cette optique, il peut évidemment être judicieux de se faire accompagner par un professionnel de la diététique, ce qui en plus de constituer une aide précieuse pour la motivation, peut s’avérer particulièrement utile pour faire les choses bien (et en particulier, ne pas se retrouver carencé en certains nutriments essentiels). C’est d’ailleurs ce que suggère un récent rapport de l’ANSES.

Pour conclure, rappelez-vous qu’il n’existe malheureusement pas de régime miracle, qui vous permettrait de perdre, de manière durable, un poids important en seulement quelques jours ou même quelques semaines.
Alors armez-vous de patience, et gardez à l’esprit que vos efforts sur le moyen ou le long terme, si vous faîtes les choses bien, finiront immanquablement par s’avérer payants.
Restez donc motivé(e)

Recevez Gratuitement, nos Astuces et recettes santé.Tous les trucs et conseils pour  vous aider à maigrir sainement et durablement. Souscrivez-vous  ici.

Références :

1. Formules de Harris & Benedict ou de Black et al.
2. D’après Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 3ème édition, éditions Tec & Doc, 2001.
3. Sumithran P et al. Long-term persistence of hormonal adaptations to weight loss. N Engl J Med. 2011 Oct 27;365(17):1597-604.
4. Herman CP, Polivy J. A boundary model for the regulation of eating. Res Publ Assoc Res Nerv Ment Dis. 1984;62:141-56.
5. Herman CP, Polivy J, Esses VM. The illusion of counter-regulation. Appetite. 1987 Dec;9(3):161-9.
6. Fedoroff IC, Polivy J, Herman CP. The effect of pre-exposure to food cues on the eating behavior of restrained and unrestrained eaters. Appetite. 1997 Feb;28(1):33-47.
7. Urbszat D, Herman CP, Polivy J. Eat, drink, and be merry, for tomorrow we diet: effects of anticipated deprivation on food intake in restrained and unrestrained eaters. J Abnorm Psychol. 2002 May;111(2):396-401.
8. Schur EA, Heckbert SR, Goldberg JH. The association of restrained eating with weight change over time in a community-based sample of twins. Obesity (Silver Spring). 2010 Jun;18(6):1146-52. Epub 2010 Jan 28.
9. Rosenbaum M et al. Low dose leptin administration reverses effects of sustained weight-reduction on energy expenditure and circulating concentrations of thyroid hormones. J Clin