The Best Kids Books

Inscrivez-vous à nos Infolettres gratuites.

* obligatoire


La table d'explication ci-dessous vous guidera à connaître votre catégorie et prendre les mesures nécessaires
Terminologie  Courante IMC
Corpulence Normale 18.5  à  24.9
Surpoids ( Embonpoint ) 25.0  à  29.9
Obésité  Modérée 30.0  à  34.9
Obésité  Sévère  35.0  à  39.9
Obésité  tres Sevère    ( Massive ) 40.0  à  Plus

safe weight loss Calculatrice de l'Indice de Masse Corporelle - cliquez ici! easy weight loss


Diètes populaires : les dangers de consommer trop de protéines et de gras.





L'industrie alimentaire tente de séduire les consommateurs avec des produits à teneur réduite en glucides, sous prétexte de les aider à maigrir et à maintenir un poids santé. Et si elle jouait plutôt avec la santé des gens au profit de son propre portefeuille?


Aliments Riches en Protéines


Diverses diètes populaires accusent les glucides d’être la cause de l’obésité et de plusieurs autres problèmes de santé. Leur solution : couper les glucides au minimum et manger à volonté des protéines (animales surtout) et du gras.

Au menu : de la viande, du poisson, de la volaille, des œufs, du fromage, des légumes à faible teneur en glucides et des matières grasses (beurre, huile).

Or, en plus de ne pas avoir démontré une efficacité supérieure aux diètes conventionnelles pour la perte de poids à long terme, ce type d’alimentation suivi sur une longue période pourrait avoir d’importantes répercussions sur votre santé!

1. Carences en éléments nutritifs

Les régimes à haute teneur en protéines restreignent la consommation d’aliments sains fournissant des éléments nutritifs essentiels. Les personnes soumises à une telle diète sont donc plus à risque de carence en vitamines du groupe B, en vitamine C et en calcium.

De plus, en éliminant les fruits et certains légumes de votre alimentation, vous passez à côté de sources d’antioxydants pouvant vous protéger contre les maladies du cœur et certains cancers.

Pour leur part, les grains entiers fournissent de précieuses fibres, vos alliées contre la constipation, les maladies du cœur et la prise de poids.

2. Maladies du cœur

Les régimes à faible teneur en glucides sont généralement très riches en protéines animales et, par conséquent, en gras saturés, des gras nuisibles pour les artères, et les principaux responsables alimentaires de l’augmentation du cholestérol sanguin.

Par exemple, si vous suivez le régime Atkins, la moitié (53%) des Calories que vous ingérez proviennent des matières grasses, et le quart (26%) de graisses saturées!

Or, pour maintenir votre cœur en santé, les matières grasses ne devraient pas contribuer à plus de 30% des Calories ingérées dans une journée, et pas plus de 10% dans le cas des gras saturés.

3. Cancers

La diète Atkins pourrait être reliée à un risque de cancer à long terme. Par exemple, la consommation excessive de certaines viandes rouges, et particulièrement des viandes transformées (jambon, bacon, viandes froides et charcuteries), semble augmenter les risques de cancer chez les personnes génétiquement prédisposées.

Pour plus d’information, consultez notre Échelle de crédibilité scientifique «
Certaines viandes rouges causent le cancer».

4. Maladies rénales

Une partie des protéines consommées en excès sont rejetées dans l'urine. Manger trop de protéines peut donc surcharger le travail de vos reins et les endommager.

5. Complications du diabète

Chez les diabétiques, les complications au niveau des reins et du cœur sont fréquentes. Si vous souffrez de diabète, ce régime n’est donc pas du tout conseillé, car il peut augmenter les risques de complications.

6. Fatigue

Les glucides sont la principale source d’énergie pour les cellules du corps. Ainsi, avec un régime restreint en glucides, le corps doit épuiser ses réserves de glucides et fabriquer du glucose à partir d’autres sources (protéines, lipides).

Au moment de la pratique d’activité physique, l’organisme risque fort de ne pas pouvoir puiser rapidement l’énergie dont il a besoin dans ses réserves de glucides qui sont épuisées. Résultat : vous vous sentez fatigué rapidement et vos performances en sont grandement diminuées.

Efficace les régimes à faible teneur en glucides?

Peu importe la composition de votre diète, c’est la diminution des calories totales qui vous permettra de perdre du poids.

Les résultats de 107 études scientifiques démontrent clairement que la perte de poids n’est pas reliée à la quantité de glucides dans la diète.

Bien sûr, une diète faible en glucides provoque une perte de poids à court terme : elle propose un menu hypocalorique et provoque la perte d’eau. De son côté, la diète faible en matières grasses et riches en fibres favorise la perte et le maintien du poids à long terme, sans les effets néfastes de la diète faible en glucides sur votre santé!

Portrait de gagnants

Des chercheurs ont demandé à 3 000 adultes américains qui ont perdu en moyenne 30 kg, et maintenu ce nouveau poids pendant plus de 5 ans, quel était leur secret.

Parmi toutes ces personnes, 4 stratégies revenaient constamment :

1.

une diète hypocalorique faible en matières grasses (environ 24%) et riche en glucides (légumes, fruits, grains entiers);

2.

la pratique régulière d’activité physique (plus d’une heure par jour);

3.

une pesée chaque semaine;

4.

et la prise d’un petit déjeuner équilibré chaque matin.


La clé de ce succès : la motivation à adopter un nouveau style de vie plus sain. Abandonnez l’idée de suivre des « diètes » qui n’ont visiblement aucun effet positif à long terme ni sur la perte de poids ni sur votre santé.

Ne cherchez pas à perdre du poids au prix de votre santé. Des méthodes plus simples et sécuritaires ont fait leurs preuves : diminuez votre consommation d’aliments riches en gras; augmentez votre apport en fibres, en fruits et en légumes; demandez à une
diététiste de vous accompagner dans votre démarche; et n’oubliez surtout pas de bouger!

Recevez Gratuitement, nos Astuces et recettes santé.Tous les trucs et conseils pour  vous aider à maigrir sainement et durablement. Souscrivez-vous  ici.



Références

  • 1. Anderson JW, Konz EC, Jenkins DJ. Health advantages and disadvantages of weight-reducing diets: a computer analysis and critical review. J Am Coll Nutr 2000;19(5):578-90.
  • 2. Bravata DM, Sanders L, Huang J, et al. Efficacy and safety of low-carbohydrate diets: a systemic review. JAMA 2003;289:1837-50.
  • 3. Krehl WA, Lopez A, Good EI, Hodges RE. Some metabolic changes induced by low carbohydrate diets. Am J Clin Nutr 1967;20(2):139-48.
  • 4. Effectiveness and Safety of Low-Carbohydrate Diets. Ann Intern Med. 2004 May 18; 140(10):I10.
  • 5. Marieb E. Chapitre 17: Le système endocrinien. Anatomie et physiologie humaines. 2 éd. St-Laurent: Éditions du renouveau pédagogique inc; 1999. p. p.617.
  • 6. Stern, L.; Iqbal, N.; Seshadri, P.; Chicano, K. L.; Daily, D. A.; McGrory, J.; Williams, M.; Gracely, E. J., and Samaha, F. F. The Effects of Low-Carbohydrate versus Conventional Weight Loss Diets in Severely Obese Adults: One-Year Follow-up of a Randomized Trial. Ann Intern Med. 2004 May 18; 140(10):778-785.
  • 7. St Jeor ST, Howard BV, Prewitt TE, Bovee V, Bazzarre T, Eckel RH. Dietary protein and weight reduction: a statement for healthcare professionals from the Nutrition Committee of the Council on Nutrition, Physical Activity, and Metabolism of the American Heart Association. Circulation 2001;104(15):1869-74.
  • 8. Wing RR, Hill JO. Successful weight loss maintenance. Ann Rev Nutr 2001; 21: 323-41.
  • 9. Wyatt HR, Grunwald GK, Mosca CL, Klem ML, Wing RR, Hill JO. Long-term weight loss and breakfast in subjects in the National Weight Control Registry. Obesity Research. 2002; 10: 78-82.
  • 10. Yancy W., S.; Olsen M., K.; Guyton J., R.; Bakst R., P., and Westman E., C. A Low-Carbohydrate, Ketogenic Diet versus a Low-Fat Diet To Treat Obesity and Hyperlipidemia: A Randomized, Controlled Trial. Ann Intern Med. 2004 May 18; 140(10):769-777.
  • http://www.extenso.org/article/dietes-populaires-les-dangers-de-consommer-trop-de-proteines-et-de-gras/


 
 

© 2018 Maigrir Sans Souci.