Le Fenugrec


Noms communs : fenugrec, sénégrain, trigonelle.
Nom botanique :
Trigonella foenum-graecum, famille des légumineuses.
Nom anglais :
fenugreek.
Nom chinois :
Hu Lu Ba.
Nom indien
 : mehti.

Partie utilisée : graines.
Habitat et origine :
originaire d'Afrique du Nord et du bassin méditerranéen, cette plante annuelle est cultivée depuis longtemps en Asie, notamment en Inde et en Chine.


Historique du fenugrec

Le fenugrec est une petite plante légumineuse dont on mange les jeunes feuilles en salades et les graines comme épice. Il compte parmi les plus anciennes plantes médicinales et culinaires de l'histoire de l'humanité. On se servait déjà de ses principes aromatiques en Égypte pharaonique, environ 1 500 ans avant notre ère, pour embaumer les morts et purifier l'air des habitations et des lieux de culte. Ses graines entraient dans la fabrication du pain, une pratique culinaire qui persiste en Égypte moderne de même qu’en Inde.

En plus de ses propriétés apéritives (ouvrir l’appétit), digestives et tonifiantes, on attribuait au fenugrec le pouvoir de combattre les infections et inflammations des voies respiratoires, de faciliter l'accouchement et la lactation, de soigner les blessures cutanées, les douleurs rhumatismales, etc. Dès le VIIe siècle avant notre ère, on a commencé à le cultiver au Moyen-Orient. Il fut également introduit en Inde et en Chine où il fut rapidement intégré à la pharmacopée ayurvédique (Inde) et à la Médecine traditionnelle chinoise.

À la fin du XIXe siècle, le fenugrec faisait partie des ingrédients d'un remède populaire auprès des femmes, le Lydia Pinkham's Vegetable Compound. De nos jours, l'industrie alimentaire utilise le fenugrec pour imiter la saveur d’érable dans certains produits.

Les études attestent sa capacité à régulariser la glycémie et la cholestérolémie ainsi que ses vertus anaboliques. Il entre dans de nombreuses préparations culinaires et son arôme rappelle le sirop d’érable, particularité exploitée par l’industrie alimentaire qui utilise le fenugrec pour imiter la saveur d’érable dans certains produits.

Bien que, dans de nombreux pays, plusieurs des usages médicinaux traditionnels figurent toujours dans les pharmacopées officielles, la recherche actuelle a surtout concentré ses efforts sur l'action antidiabète des graines de fenugrec, notamment en raison de sa haute teneur en fibres (50 %) et en saponines.

Propriétés médicinales

Glycémiorégulateur

Le fenugrec contribue à stabiliser la glycémie : un dosage d’environ 10 g de graines par jour est recommandé à cet effet comme adjuvant pour les diabétiques de type II. Il démontre une action inhibitrice sur les enzymes qui génèrent le glucose au niveau du foie, notamment chez les diabétiques modérés. Les recherches n’ont cependant pas été suffisamment concluantes pour établir un protocole pour le diabète uniquement basé sur le fenugrec. 

Hypocholestérolémiant

Entre dans la composition de formules chinoises et indiennes qui ont démontré leur capacité de diminuer la quantité de cholestérol dans le sang. Diminue aussi la présence des lipides au niveau du foie. 

Nutritif et anabolique

Le fenugrec est une source de protéines, vitamines et minéraux. Selon l’ayurvéda, ses vertus nutritives encouragent aussi la repousse des cheveux. Anabolique, il aide à gagner en musculature tout en se débarrassant du gras excédentaire, notamment grâce à son contenu élevé en fibres. Ses effets positifs sur le développement et la densité musculaire ont d’ailleurs été démontrés. 

Apéritif et digestif

Sa saveur amère et son potentiel légèrement réchauffant font du fenugrec un apéritif et un tonique digestif appréciable. Son contenu en huiles essentielles inhibe par ailleurs la formation de gaz intestinaux lors de la digestion.

Galactagogue

Le fenugrec enrichi et accroit la production de lait maternel tout en lui ajoutant ses huiles essentielles, ce qui réduit les risques de coliques chez le nourrisson. Cet usage est très répandu et son efficacité est attesté par de nombreuses femmes l’ayant expérimenté.

Déodorant

L’odeur d’érable du fenugrec atténue et parfume la mauvaise haleine et les odeurs corporelles. Il entre dans des formules d’herbes anti sudorifiques auprès de la sauge officinale, du shatavari (Asparagus racemosus) et des graines de coriandre.

Émollient

Son contenu en mucilages procure un effet émollient qui humidifie les muqueuses respiratoires et étanche la soif. On le combine à cet effet aux graines de coriandre et de cardamome. Les mucilages hydratent la peau et réduisent les inflammations, en bain ou sous forme de pâte en application externe.

Anti inflammatoire

Le fenugrec démontre en recherches in vitro des capacités anti-inflammatoires (Planta Med. 2010 Oct 26). Une pâte est fabriquée avec ses graines et appliquées en externe pour soulager les inflammations, les rhumatismes, les muscles endoloris ou les furoncles, par exemple.

Tonique du hépatique et pancréatique

Les feuilles du fenugrec étant amères, elles tonifient le foie, stimulent sa production de bile et son expulsion par la vésicule biliaire. Étant donné leur effet glycémiorégulateur, les graines supportent quant à elles l’action du pancréas et sont considérées comme toniques de cet organe en ayurvéda.

Tonique sexuel

Les aspects nutritifs et anaboliques du fenugrec en font un tonique sexuel, lorsqu’utilisé avec régularité. Cependant, ce n’est pas un stimulant sexuel : selon les sources ayurvédiques, il calmerait même les excès d’excitation et de désir.

Anti émétique

Pris en petites quantités, le fenugrec soulage les nausées et les maux de cœur.

Emménagogue et parturient

Un usage traditionnel consiste à appliquer le fenugrec en pâte sur le bas ventre des femmes pour faciliter les accouchements et déclencher les menstruations.

Antiviral et antifongique

Des tests non-cliniques suggèrent que le fenugrec pourrait aussi avoir des effets antiviraux et antifongiques.

Stimuler l’appétit, soulager l’inflammation. En 1990, la Commission E a approuvé l'usage médicinal des graines de fenugrec pour stimuler l'appétit et, par voie externe, pour soulager l'inflammation. En Allemagne, il est courant d'utiliser des cataplasmes préparés avec des graines de fenugrec réduites en poudre pour soulager les inflammations cutanées de toutes sortes ainsi que les douleurs rhumatismales et névralgiques.

Divers

Perte de poids. Quelques essais sur les animaux indiquent que la prise de fenugrec contribue à une réduction de poids. Au cours de 2 essais préliminaires menés en France, la prise d’un extrait de graines de fenugrec n’a pas eu d’effet sur le poids des participants, mais a légèrement réduit leur consommation d’aliments gras8,9. Étant donné qu’une des indications traditionnelles du fenugrec est de stimuler l’appétit, son utilité dans la perte de poids reste à prouver.

Posologie du fenugrec 

Par voie interne

Stimulation de l'appétit

  • Infusion à froid. Faire macérer durant 3 h 500 mg de graines en poudre dans 150 ml d'eau froide, filtrer et, si désiré, ajouter un peu de miel pour atténuer l'amertume. Boire plusieurs fois (jusqu'à 12 tasses de 150 ml) par jour. Ne pas préparer plus d’une tasse à la fois : la préparation se transformerait en pâte en raison du mucilage que renferment les graines.
  • Capsules de graines séchées et réduites en poudre. Prendre de 500 mg à 1 g, jusqu'à 6 fois par jour.
  • Extrait fluide (1:1). Prendre de 1 ml à 2 ml, 3 fois par jour.
  • Teinture (1:5). Prendre 10 ml, 3 fois par jour.
  • Extrait standardisé. Comme la standardisation varie d'un extrait à l'autre, suivre la posologie recommandée par le fabricant.

Par voie externe

Inflammations locales de la peau

  • Bain. Mélanger 50 g de graines en poudre à 250 ml d'eau et diluer cette préparation dans l'eau de la baignoire.
  • Teinture ou lotion. Appliquer directement sur la partie enflammée quelques gouttes de teinture et frictionner pour faire pénétrer. Ou employer une lotion que l'on aura confectionnée en diluant quelques gouttes de teinture dans un peu d'huile végétale.
  • Cataplasme. Mélanger 50 g de graines en poudre à 1 litre d'eau chaude. Vu la nature mucilagineuse des graines, une pâte se formera en peu de temps. Appliquer en cataplasme sur les parties atteintes.
  •  Par voie externe en cataplasme : il soulage la goutte, les douleurs musculaires, les furoncles et l’eczéma.
  • En friction : appliquez directement sur la partie enflammée quelques gouttes de teinture mère additionnée de quelques gouttes d’huile d’amande douce et frictionnez pour faire pénétrer.

Autres usages traditionnels :

Le fenugrec figure depuis longue date dans plusieurs recettes des pharmacopées indienne et chinoise. En médecine traditionnelle chinoise, il est connu pour tonifier l’énergie du rein, disperser le froid et soulager les douleurs. En ayurvéda, on considère que les graines vieillies sont plus efficaces.

Outre les vertus médicinales mentionnées ci-haut, les égyptiens des temps anciens s’en servaient pour purifier l’air et confectionner leur pain, pratique encore en cours aujourd’hui en Égypte ainsi que dans certaines régions de l’Inde.

Indications

  • manque d’appétit, anorexie
  • maigreur, émaciation
  • gastrite, troubles digestifs
  • gaz intestinaux
  • hyper- ou hypo-glycémie, diabète
  • hypercholestérolémie
  • mauvaises odeurs corporelles
  • nausées
  • allaitement
  • sécheresse, soif excessive
  • impotence, faible libido
  • faiblesse au foie (feuilles) ou au pancréas (graines)
  • inflammations internes et externes
  • rhumatismes et goutte, pâte en externe
  • eczéma sec, furoncles et ulcérations, pâte en externe

Précautions

Attention

Avertissement. L'automédication en cas de diabète peut entraîner de graves problèmes. Lorsqu'on entreprend un traitement ayant pour effet de modifier son taux de glucose sanguin, il faut surveiller sa glycémie de très près. Il est aussi nécessaire d'avertir son médecin, afin qu'il puisse, au besoin, revoir la posologie des médicaments hypoglycémiants classiques.

  • Traditionnellement, on a utilisé les graines de fenugrec pour provoquer les contractions utérines et faciliter l'accouchement. Par précaution, on recommande donc aux femmes enceintes d'éviter d'en consommer dans des quantités qui excéderaient les doses alimentaires habituelles, afin d'éviter tout risque de « fausse couche » ou d’accouchement prématuré.

Contre-indications

  • Aucune connue.

Effets indésirables

  • La consommation de grandes quantités de graines de fenugrec peut causer des troubles gastro-intestinaux, généralement passagers, à cause de leur haute teneur en fibres.
  • L'emploi prolongé des graines de fenugrec en application externe provoque parfois des réactions allergiques.
  • Des essais toxicologiques menés sur des animaux indiquent que les graines de fenugrec sont dénuées de toxicité12.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

  • Théoriquement, les graines de fenugrec pourraient augmenter l'effet des plantes ou des suppléments ayant une action anticoagulante, antiplaquettaire ou hypoglycémiante.

Avec des médicaments

  • La consommation de graines de fenugrec peut demander l'ajustement du dosage d'insuline ou des médicaments hypoglycémiants.
  • Théoriquement, les graines de fenugrec pourraient augmenter l'effet des médicaments ayant une action anticoagulante ou antiplaquettaire.

Astuce :

utilisez-le en friction capillaire pour fortifier vos cheveux.

Recevez Gratuitement, nos Astuces et recettes santé.Tous les trucs et conseils pour  vous aider à maigrir sainement et durablement. Souscrivez-vous  ici.





 
 

© 2013 Maigrir Sans Souci.